Saut Hermès 2013 | La selle Hermès Cavale dévoilée… et essayée

www.lacavalieremasquee.com / Selle Hermès Cavale

Le communiqué de presse du 22 février l’annonçait : la nouvelle selle Hermès Cavale allait être dévoilée au public lors du Saut Hermès au Grand Palais. La dernière née des ateliers-sellerie du 24 Faubourg Saint-Honoré ne pouvait trouver écrin plus prestigieux pour sa présentation.

Spécialement conçue pour la pratique du saut d’obstacles de haut niveau, Hermès Cavale est le fruit d’une étroite collaboration entre le Maître sellier Laurent Goblet et Simon Delestre, l’un des meilleurs cavaliers mondiaux de CSO et partenaire de la Maison. « L’accent a été mis sur la recherche d’une sensation parfaite à l’obstacle, l’équilibre, le confort et une équitation au plus proche du cheval », explique Marion Bardet, directrice de l’équitation chez Hermès.
Ses qualités sont notamment dues à un travail minutieux sur les formes de la selle au niveau de la goulotte et des matelassures mais également à des matériaux d’une extrême qualité, des cuirs bien sûr, mais aussi des panneaux injectés.

Simon Delestre, qui a largement contribué à son développement, monte en Hermès Cavale depuis novembre 2011 : « Ce qu’on demande d’abord à une selle c’est de faire corps avec le cheval, ce qui permet, lorsqu’elle repose bien sur son dos, d’éviter les traumatismes et permet donc d’avoir de meilleurs résultats. Nous avons travaillé étroitement avec Laurent Goblet pour avoir une selle avec une goulotte plus large et des panneaux concaves à mémoire de forme pour qu’elle repose vraiment bien sur le dos du cheval. Nous avons été aidés par Philippe Benoit, vétérinaire équin de grand talent, afin d’avoir le plus de surface qui repose sur le dos du cheval. Et puis nous avons aussi travaillé sur un siège sans couture qui est vraiment d’un grand confort pour le cavalier, lorsque comme moi, on monte à un rythme de 7 à 8 heures par jour. »

Depuis que la première Hermès Cavale est sortie des ateliers, elle a été plébiscitée par d’autres cavaliers partenaires tels que Pilar Cordon et Dan Nielson. C’est donc une selle présentée avec beaucoup de recul et qui est très représentative de l’équitation Hermès puisqu’elle associe à une grande technicité les meilleurs savoir-faire selliers, l’extrême qualité des cuirs, un travail artisanal et une grande élégance.
« Chez Hermès, lorsqu’on fait une selle, on pense aussi au cheval. ‘Pourvu que le cheval soit content’, c’est vraiment une sorte de devise importante pour nous et c’est pour cette raison que cette selle a aussi été développée avec l’aide d’un vétérinaire »
, déclare Pierre-Alexis Dumas, Directeur artistique de la Maison.

Hermès propose toutes les options permettant une adaptation optimale à chaque couple cheval-cavalier. Ainsi, l’arçon semi-creux est disponible en ouverture médium ou large, le siège en veau dans les tailles de 16,5 à 18 pouces. Les cuirs sont disponibles dans les coloris gold ou noir. D’autres options, comme une avancée de quartiers prononcée mais aussi les quartiers intégrés pour une équitation au plus proche du cheval, les olives qui peuvent être en veau ainsi que les quartiers qui peuvent être doublés veau pour une parfaite adhérence de la jambe.

Des essais de selle personnalisés sont proposés pour une adaptation sur-mesure du cheval et du cavalier.

La Cavalière masquée essaie la selle Hermès Cavale au Grand Palais, pendant le Saut Hermès

2013-04-12-10-25-29

Mes impressions après un essai au Grand Palais !

Dès que je suis montée à cheval, ma première impression a été d’être assise sur du silicone. En effet, je n’ai nullement ressenti le côté « dur » des selles neuves en cuir. Sans pour autant avoir l’effet « coussin » qui suggère un enfoncement, j’étais très confortablement soutenue.
En mouvement, cette selle se fait carrément oublier. J’ai testé le trot assis pendant un certain moment et n’ai ressenti aucune gêne. Par contre, je ne suis pas restée assez longtemps à cheval pour dire si l’absence de couture sur le siège est un plus ou non. J’avoue également avoir été bluffée par l’adhérence de la jambe dûe à la doublure en veau des quartiers.
J’ai eu le privilège de monter deux chevaux de gabarits différents et j’ai retrouvé ces sensations sur l’un comme sur l’autre bien que les deux selles essayées n’aient pas été réalisées sur-mesure. Un regret : n’avoir pu en profiter avec mon cheval, âgé de 25 ans depuis lundi !

Vidéo: Agence AM-PM pour hermes.com
Visuels de la selle Hermès Cavale: Marc Abel
Cheval: Papillon

La Cavalière masquée  | @MaskedHorse au Grand Palais, Saut Hermès 2013.

Saut Hermès 2013 | Le Saut Hermès CSI 5*

Il s’agit probablement du plus beau couple à cheval. Le style et l’élégance sont la marque de fabrique de l’équitation de Pénélope Leprévost (x Nice Stéphanie) et Marcus Ehning (x Plot Blue), couple l’espace d’un après-midi pour la bonne cause du Saut Hermès. Car c’est le principe de l’épreuve : dix couples, hommes et femmes, ont été constitués hier soir par tirage au sort pour cette épreuve particulière.
Un hasard qui a parfois bien fait les choses comme celui de réunir par exemple les deux cavaliers de la Maison Hermès, l’Espagnole Pilar Cordon (x Nuage Bleu) et le Français Simon Delestre (x Whisper). Une union presqu’heureuse qui a dû se contenter d’une belle troisième place.
L’Allemande Meredith Michaels-Beerbaum (x Unbelievable 5) et le Suisse Pius Schwizer (x Powerplay) ont, quant à eux, tenu les rênes du couple presque parfait en arrivant deuxième.

www.lacavalieremasquee.com / Le Saut Hermès CSI 5* : Pénélope Leprévost

www.lacavalieremasquee.com / Le Saut Hermès CSI 5*: Marcus Ehning

www.lacavalieremasquee.com / Le Saut Hermès CSI 5*: Marcus Ehning & Pénélope Leprévost

www.lacavalieremasquee.com / Le Saut Hermès CSI 5* : Trophée by Renonciat

Le Saut Hermès
International Jumping Competition – CSI 5*
Competition in pairs 1m60 with two rounds
FEI Art. 273.3.3.1. & 4.3

La Cavalière masquée  | @MaskedHorse

Saut Hermès 2013 | Prix GL events CSI 5*

Un jumping français « cinq étoiles » sans au moins une victoire de l’Allemand Hans-Dieter Dreher, ça n’existe plus. Après ses victoires en 2012 dans le Grand Prix Global Champions Tour de Chantilly puis, il y a deux mois, dans le Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux, l’Allemand du Sud remporte au Grand Palais le Prix GL events qui se courrait au barème A au chronomètre. Une victoire qu’il a fallu aller arracher à la cavalière Hermès, Pilar Cordon en selle sur Coriana : cela s’est joué en 13 centièmes alors que six cavaliers étaient dans la même seconde ! « Aujourd’hui, tout me semblait facile avec Embassy qui était complètement détendu. »
Mais bien sûr, si toute victoire est bonne à prendre, celle que visent principalement tous les cavaliers, celle qui marque un palmarès, celle qui sera validée pour l’éventuel hat-trick (série de trois victoires en Grand Prix français 5*) du cavalier allemand en France, ce sera celle de demain dans le Grand Prix Hermès : « Et là, maintenant, je peux vous dire que je suis particulièrement motivé vu la performance de mon cheval cet après-midi », annonce Dreher.
L’Allemand Marcus Ehning avec Copin Van de Broy, l’Américain Richard Spooner en couple avec Cristallo et l’Irlandais Denis Lynch en duo avec Abbervail complète le plateau de la remise des prix. / Source : Agence RB Presse.

www.lacavalieremasquee.com / Saut Hermès 2013: Prix GL events w/ Hans-Dieter Dreher + Embassy

Prix GL events
International Jumping Competition – CSI 5*
Table A 1m50 against the clock, FEI Art. 238.2.1

La Cavalière masquée  | @MaskedHorse