GUCCI Paris Masters: La Cavalière masquée démasque Alexia Laroche-Joubert

GUCCI Paris Masters : La Cavalière masquée démasque Alexia Laroche-Joubert - Equidia

Bonjour Alexia. Vous lancez à la rentrée un nouveau programme sur la chaine du cheval intitulé « Equidia Life Académie ». Pouvez-vous nous dire précisément de quoi il s’agit ?
Pourquoi avoir souhaité organiser la finale de cette émission durant le Gucci Paris Masters 2012 ?

Alexia Laroche-Joubert: C’est une première sur Equidia. Nous permettons à 6 cavaliers de club sélectionnés lors des épreuves de Lamotte-Beuvron de fouler auprès des plus grands la carrière des épreuves du Gucci Paris Masters fin novembre. Pour pouvoir accéder à ce rêve, ils seront jugés et entrainés par Thierry Pomel. A l’issue de 5 jours de stage intensif, Thierry Pomel et les deux autres membres du jury, Virginie Coupérie et Thierry Rozier, devront choisir parmi les 6, les deux cavaliers qui partiront à Villepinte.

Quelle épreuve appréciez-vous le plus du Gucci Paris Masters ?

Évidemment l’épreuve 5 étoiles de dimanche. J’étais aux premières loges quand Pénélope Leprévost gagnait sa première compétition internationale 5 étoiles l’année dernière. Après j’aime les épreuves de Speed Challenge.
En revanche, j’apprécie moins la compétition opposant cavaliers/cavalières, je trouve que nous avons la chance d’être le seul sport mixte ce n’est donc pas pour recréer artificiellement cette opposition.

Quel cavalier ou quelle cavalière international(e) vous inspire le plus ?

En CSO, comme beaucoup, je suis fascinée par l’exactitude de la monte de Marcus Ehning, par le volontarisme d’Edwina Tops-Alexander et évidemment j’attends depuis deux saisons de voir les stratégies empruntées au barrage par Nick Skelton. En dressage, j’aime la petite anglaise Laura Belchtosheimer et évidemment Edward Gal.

Et quel cheval ?

Depuis la mort de Hickstead, je cherche le cheval qui me donnera les mêmes sensations. Lors des derniers Jeux Olympiques, j’ai suivi, entre autre, les prestations de Eurocommerce London.
En dressage, l’une de mes grandes déception a été pendant ces J.O. l’absence de Totilas.

Alexia, on vous connait surtout en tant que productrice d’émissions et présentatrice, beaucoup moins en tant que cavalière. Pourriez-vous nous raconter votre parcours équestre et nous dire quelles sont vos disciplines de prédilection ?

J’ai démarré jeune, vers 5 ans, directement à cheval. Mes parents n’avaient aucun rapport avec ce sport et ne comprennent toujours pas vraiment l’intérêt, comme ils disent, au bout de 35 ans de faire toujours des cercles… J’ai beaucoup monté jusqu’à mes 18 ans et surtout beaucoup de chevaux de polo dont j’aime encore tant l’énergie et la maniabilité.
Après, comme beaucoup de jeunes femmes dans ce sport, j’ai été happée par mes études, mes premiers jobs et ma fille. C’est donc à trente ans, après 10 ans d’arrêt, que j’ai pu remonter grâce au cadeau du père de ma fille : une jument pleine de bonne volonté qui m’a redonnée confiance. J’ai repris à raison de trois/quatre fois par semaine. J’ai privilégié le dressage avec mon PRE. Malheureusement, il est au pré suite à une tendinite chronique. En attendant son rétablissement, je monte un super double poney croisé New Forrest et Cob avec lequel je me suis remise au saut.

Auriez-vous un souvenir équestre particulier à nous faire partager ?

Ma dernière compétition de dressage, c’était à Paris. Mon cheval espagnol était nerveux, ne connaissant pas la carrière. Nous avions à mon goût fait une mauvaise reprise et étant compétitrice dans l’âme, cela m’a beaucoup énervée. Dépitée je suis repartie tout de suite après l’épreuve. Quelques heures plus tard, on m’appelait pour me féliciter étant sortie deuxième du classement.

Quels sont vos prochains projets en rapport avec le cheval ?

Je tourne donc début novembre le stage pour Equidia Life Academie, après j’aimerais bien suivre en Asie la première édition du Longines Hong Kong Masters.

Merci beaucoup Alexia. Rendez-vous au Gucci Paris Masters dès le 30 novembre.

Interview réalisée par La Cavalière masquée
partenaire du Gucci Paris Masters
et du Salon du Cheval de Paris

Gucci Paris Masters Salon du Cheval de Paris

Pour plus d’informations, visitez les sites internet :
Gucci Paris Masters 30 novembre – 2 décembre 2012
Salon du Cheval de Paris 1 – 9 décembre 2012

For the English version:

La Cavalière Masquée unmasks Alexia Laroche-Joubert

Retrouvez toutes mes interview ici:

GUCCI Paris Masters by La Cavalière masquée

GUCCI Paris Masters : La Cavalière masquée démasque Alexia Laroche-Joubert - Equidia

Le Gucci Paris Masters déploie sa stratégie digitale

EEM World – créateur et propriétaire des Masters Grand Slam Indoor – dévoile, à l’occasion de la 4ème édition du Gucci Paris Masters, sa nouvelle stratégie de communication digitale intégrant les réseaux sociaux, les sites internet et les blogs.
Afin de valoriser la proximité de la marque avec son public, EEM World a choisi de placer le content marketing au cœur de ce déploiement web.

La présence du Gucci Paris Masters sur les réseaux sociaux a été réfléchie autour d’une réelle stratégie de contenus mettant en avant le prestige de l’évènement. La marque s’est donc principalement positionnée sur Facebook pour développer sa notoriété ainsi qu’affirmer sa volonté de proximité auprès de son cœur de cible et des jeunes. Pour se faire, les organisateurs se sont entourés d’experts de la e-réputation, community managers et producteurs de contenus pour assurer leur présence en ligne et mettre en place des actions concrètes auprès du grand public, audience ou communauté cible.

« Nous sommes conscients qu’Internet offre aujourd’hui de nombreuses opportunités pour toucher nos différentes cibles de façon plus personnalisée et créative, c’est pour cela que nous avons choisi de concevoir une véritable stratégie de communication Web » a déclaré Christophe Ameeuw, fondateur d’EEM World.

Depuis la création de sa page Facebook, il y a 6 mois, le Gucci Paris Masters a d’ailleurs triplé son nombre de likers et compte à ce jour près de 250 followers influents sur son Twitter !

Ainsi des informations, des promos spéciales pour les likers sont quotidiennement publiées sur la page Facebook… En novembre, une opération spéciale sera lancée afin de recueillir sur la page Facebook des dessins réalisés par des enfants, lesquels seront ensuite affichés dans le paddock poney au moment de l’évènement.

Dans le cadre de la gestion de son e-réputation, le Gucci Paris Masters a également déployé une communication dédiée aux bloggeurs. En ce sens, un partenariat exclusif a été signé avec La Cavalière Masquée, bloggeuse référente dans le domaine équestre. Sur la page Facebook, cette dernière animera une chronique « La Cavalière Masquée démasque un cavalier » par le biais d’interviews de cavaliers/personnalités participant au Gucci Paris Masters.

De plus, Virginie Couperie-Eiffel, Ambassadrice du Gucci Paris Masters, partagera tous les bons plans et l’actualité du monde équestre à travers des guest-posts chaque vendredi sur la page du Gucci Paris Masters.

Enfin, EEM World et le Salon du Cheval de Paris s’associent « digitalement » pour amplifier la communication autour de ces 2 événements concomitants. Une manière de partager au mieux les informations sur le plus grand événement équestre de France.

GUCCI Paris Masters - Action digitale - La Cavalière masquée

GUCCI Paris Masters: La Cavalière masquée démasque Virginie Couperie-Eiffel

Virginie Couperie-Eiffel & ses chevaux

Bonjour Virginie. Vous êtes depuis 2009 l’ambassadrice du Gucci Paris Masters. En quoi cela consiste t-il ?

Virginie Couperie-Eiffel: Ambassadrice, c’est un rôle de représentation et de conseil sur l’évènement. En particulier pour Paris, j’ai initié et « emmené » Gucci dans cette aventure équestre. J’ai mis tout mon savoir et toute mon envie afin de rendre ce sport accessible et compréhensible au plus grand nombre, avec l’objectif que l’équitation soit un sport majeur dans les médias. J’aime le côté féérique, artistique et sportif de l’équitation.

Quel bilan tirez-vous des trois premières éditions ?
 Quelles sont vos attentes pour le Gucci Paris Masters 2012 ?

Fantastique bilan ! La presse a suivi d’une façon formidable. Gucci a développé passionnément son implication. Ses deux ambassadrices, Charlotte Casiraghi et Edwina Tops-Alexander – avec Frida Gianinni, directrice de la création qui est elle-même cavalière – contribuent à la renommée de cet évènement.
EEM (société organisatrice, ndlr) s’est toujours montré très réactif et productif. Alors l’édition 2012 sera encore plus productive que les autres ! Ce sera un grand cru ! Du grand sport avec les meilleurs cavaliers du monde, du rêve avec les plus beaux chevaux de la planète, de la folie avec le public le plus chaleureux de la galaxie !!!

Forts du succès des années précédentes à Paris, les Masters se tournent désormais vers l’international sous le nom de « Grand Slam Indoor ». Hong Kong et New York sont les prochaines étapes de ce circuit. Allez-vous participer à cette aventure ?

Il est vrai que le Gucci Masters sont chaque année encore plus importants et prestigieux. Il était donc logique d’exporter ce modèle à l’étranger, notamment dans des pays où la culture des chevaux est très présente. J’accompagnerai Gucci dans l’agrandissement de son projet en lui apportant ma passion et mon expertise équestre.

Virginie, vous avez été une très bonne cavalière professionnelle notamment en remportant le titre de Championne de France des Cavalières en 2005. Aujourd’hui vous vous êtes tournée vers l’élevage de chevaux de sport comme votre grand-père puis votre père. La compétition ne vous manque t-elle pas ?

La compétition, je la vis d’une autre façon. Je continue à monter à la maison, chez moi à Bacon, où j’organise d’ailleurs de nombreux stages pour de jeunes cavaliers. A la fois, je forme des cavaliers et des chevaux de compétition.
La compétition, je la vis aussi pendant le Gucci Masters où je ne me lasse pas de regarder les champions, transportée par leur performance, le barrage de Pénélope l’année dernière : du grand art ! Splendide !

Vous avez commencé l’équitation à l’âge de 3 ans avec Pompom, un poney pie. Vous avez certainement un souvenir à partager avec nous ?

Pompom c’était d’abord mon meilleur ami et mon confident. Je passais mes journées à cheval. Seul répit, je l’attachais pour déjeuner puis repartais directement acheter des bonbons au village ou au catéchisme chez le voisin, tout cela sur le dos de mon cher Pompom.
Un jour que je trimbalais ma petite sœur Coco en croupe, elle a été éjectée lors d’un virage trop serré pris au grand galop. Tombée sur la tête, ma mère m’avait fortement réprimandée. Je me souviens alors avoir pris la décision de partir avec Pompom et mon sac à dos, le long de la rivière. Je partais vivre d’aventures avec lui, je n’avais pas peur. Pourtant, une fois la nuit tombée, je rentrais à la maison !

Merci beaucoup Virginie, et rendez-vous au Gucci Paris Masters dès novembre…

Tout à fait ! Rendez-vous du 30 Novembre au 2 Décembre à Villepinte ! Venez nombreux et en famille car il y en aura pour les petits et pour les grands !

Interview réalisée par La Cavalière masquée
partenaire du Gucci Paris Masters
et du Salon du Cheval de Paris

Gucci Paris Masters Salon du Cheval de Paris

Pour plus d’informations, visitez les sites internet :
Gucci Paris Masters 30 novembre – 2 décembre 2012
Salon du Cheval de Paris 1 – 9 décembre 2012

For the English version:

La Cavalière Masquée unmasks Virginie Couperie-Eiffel

Retrouvez toutes mes interview ici:

GUCCI Paris Masters by La Cavalière masquée

Virginie Couperie-Eiffel & Noah